Site officiel de la commune de Vendenesse-lès-Charolles (71)

La Mairie vous accueille

horaires  Horaires d'ouverture:

mardi et jeudi : 10h-12h
14h-18h
samedi : 10h-12h

tel  Téléphone: 03 85 24 04 76

tel  Fax: 03 85 88 37 78

  Afficher un plan d'accès

tel  Contactez-nous

Agenda

Aucune actualité à venir.

>> Toutes les actualités

Publications

REUNION CONSEIL MUNICIPAL DU 11 OCTOBRE 2017

25-10-2017

Type de publication: Compte-rendus de Conseil

Afficher le document  PDF


***********************

REUNION CONSEIL MUNICIPAL 28 JUIN 2017

13-07-2017

Type de publication: Compte-rendus de Conseil

Afficher le document  PDF


***********************

>> Toutes les publications

Associations : Les fours à chaux

Les fours à chaux, un patrimoine industriel classé

Au cœur du Charolais, sur la commune de Vendenesse-lès-Charolles, les fours à chaux construits à la fin du XIXe siècle et récemment restaurés, témoignent d’un exemple rare de patrimoine industriel de la région…


Historique : Identiques aux fours de Montluçon et de Bourg en Bresse (aujourd’hui démolis), les fours doivent leur existence à la construction de la ligne de chemin de fer d’intérêt général reliant Moulins à Mâcon et à la présence d’une matière première (roche calcaire) de bonne qualité et exploitable. Remarquables par leurs cheminées de 7 mètres de hauteur, ce sont les derniers fours recensés en France surmontés de cheminées en brique. Construits par la famille Mangini, lyonnais d’origine italienne, ils ont été ensuite revendus à M. Duverne en 1888 avant d’entrer dans la famille Merle dans les années 1930.


Fonctionnement : Les ouvriers travaillaient en campagnes de trois mois alternant l’extraction de la pierre à la carrière et sa calcination. La pierre calcaire était acheminée jusqu’aux fours à l’aide de wagonnets tirés par un cheval. Les ouvriers remplissaient les fours alternant couches de pierres et de charbon (combustible provenant des mines de Blanzy). La température atteignait les 1000 degrés. On récupérait à la base des fours la pierre calcaire sous la même forme mais transformée en chaux vive. Elle était ensuite arrosée à la bluterie (hangar de transformation), la pierre fusait et se transformait en poudre blanche : chaux éteinte. On la mettait en sacs pour la vendre. La production était principalement évacuée grâce au chemin de fer dans le département de Saône-et-Loire et dans les départements voisins.


Utilisation : Le Massif Central (essentiellement les Monts du Charolais), le Beaujolais et le Morvan étaient demandeurs de cette chaux agricole car leurs terrains étaient très acides. Le premier débouché était donc l’amendement des terres agricoles par chaulage pour améliorer la qualité des sols (apport calcique et augmentation du pH). On l’utilisait aussi dans les fermes comme désinfectant dans les étables, poulaillers, maisons, lavoirs, puits et étangs.


Restauration : Après l’arrêt de la voie ferrée en 1953, les fours à chaux sont abandonnés en 1961-1962, faute de rentabilité, ils se sont ensuite dégradés et les cheminées envahies de végétation menaçaient de s’effondrer. Sous l’impulsion de la municipalité et d’une association de sauvegarde composée uniquement de personnes de la commune et avec l’accord du propriétaire M. Merle, les fours sont inscrits à « l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques » en 1993 avant de devenir « Monument Historique » en 1998. Ce classement permet de restaurer et de réhabiliter le site à partir de 1999. Dans le cadre d’un chantier de réinsertion sociale et professionnelle, une quinzaine de personnes, RMIstes ou chômeurs de longue durée, sont embauchées en contrat emploi solidarité. L’association « Tremplin » les encadre avec l’aide de professionnels pour les former sur le terrain. Le site ouvre au public en 2002.


Animation : Depuis la réouverture au public, une dizaine de membres de l’Association de sauvegarde animent le site. Des visites guidées sont organisées notamment les dimanches de l’été pour mieux découvrir le fonctionnement des fours et l’environnement géologique. L’Association participe tous les ans à la Journée du patrimoine de pays au mois de juin et à la Journée du patrimoine en septembre. Un chemin de randonnée de 5 kms, classé « Balade Verte », dont le départ est à la Maison du Charolais de Charolles, a été créé pour découvrir le bocage charolais et les fours.


Information : Les fours à chaux sont ouverts au public de mai à fin octobre de 10h à 19h. Des panneaux explicatifs permettent de découvrir le site librement. Des visites guidées peuvent être organisées sur demande auprès de l’Association (3 euros/personne).
Pour en savoir plus : http://foursachaux.free.fr
Contact :
Président : Jean-Marc Téry
Bierre
71120 Vendenesse-lès-Charolles
03 85 24 21 40

Pour réserver une visite guidée :
Josette Beurrier (vice-présidente)
03 85 88 39 78

Article rédigé par Sébastien Joly, ancien président et membre de l’Association de sauvegarde des fours à chaux de Vendenesse-lès-Charolles.

  • Les fours à chaux à Vendenesse-lès-Charolles
  • Les fours à chaux à Vendenesse-les-Charolles
  • Les fours à chaux à Vendenesse-lès-Charolles